Monarques_vertfoncé.png

Monarques est un projet de théâtre bilingue, à l’échelle canadienne, qui donne une voix à des vétérans, à des familles de militaires et à leurs proches à propos de leurs blessures liées au stress opérationnel et post-traumatique, de leur marginalisation et des innombrables répercussions sur eux-mêmes, sur leur entourage et auprès de la collectivité.

 

Monarques, c’est l’histoire de ceux et celles qui font le difficile passage d’un monde vers un autre et que nous côtoyons avec distance et, qui isolés dans un mutisme, empruntent diverses voies pour trouver l’accalmie et mettre fin à ce qui devient insoutenable.

L'origine
du projet

Le Théâtre des Petites Lanternes (TPL) met en scène des créations qui portent sur des sujets sensibles, complexes et actuels que nous souhaitons traiter dans l’espace public afin d’ouvrir le dialogue.

 

Ce fut un bref courriel du Comité des Vétérans des Cantons de l’Est qui nous interpella sur le sujet. Puis, une première rencontre avec eux en 2017 : leurs propos intimes et évocateurs nous ont fortement bousculés et rapidement confrontés à nos préjugés et à notre perception de cette partie de la population. Jamais nous n’avions pensé créer une œuvre autour des enjeux liés au stress post-opérationnel. Nous nous sommes retrouvés devant un conflit de valeurs, entre l’humain qui s’isole et qui souffre, et notre rejet de la guerre, voire même du soldat.

« Si vous n’avez jamais porté les bottes, vous ne pouvez pas savoir ce que ça fait. » 

Face à cet enjeu si délicat et complexe qui suscite une multitude d’émotions, que pouvions-nous entreprendre en tant que théâtre? 

 

Devant ce drame humain, il ne s’agissait pas pour nous de donner une opinion sur la pertinence de la guerre ou de l’armée, mais de faire en sorte que notre travail artistique puisse aider à « décadenasser » la parole de celles et ceux qui n’osent pas dire. Nous avons donc choisi de partir d’une parole intime – la leur – pour créer une œuvre sensible permettant de nous attarder à ce qui nous rassemble.

 
 

Le processus
de création

Pour nous permettre de créer sur des sujets aussi complexes que celui de Monarques et d’y incarner pleinement notre mission et nos valeurs, le TPL a développé un processus de création singulier et inclusif d’une participation citoyenne : la Grande Cueillette des Mots (GCM). 

 

C’est ainsi qu’avec la GCM, des œuvres intimes et engagées ont émergé un peu partout sur la planète et ont reçu plusieurs prix et reconnaissances. C’est cette démarche de création, qui se prête à tous égards à la complexité du sujet, que nous avons privilégiée pour Monarques. 

Le processus de création de la GCM s’appuie sur une structure à la fois solide et flexible qui comprend plusieurs étapes soigneusement et artistiquement ordonnancées. C’est en suivant ce processus que le Projet Monarques invitera 800 personnes, vétérans et famille de militaires, à écrire de manière libre, volontaire et totalement anonyme dans un Carnet de parole. 5 000 pages de mots révélateurs d’histoires et de non-dits seront ainsi recueillis. Une matière brute à partir de laquelle l’œuvre théâtrale sera tirée.

 

La force

du nombre

Pour réaliser un projet d’une telle envergure et d’une si grande sensibilité, Angèle Séguin, notre directrice artistique au TPL, s’entoure d’équipes chevronnées : un Comité de pilotage, une équipe artistique, une équipe de réseautage en lien avec la collectivité, une équipe de documentation, une équipe de recherche ainsi que l’équipe travaillant quotidiennement au TPL.

Monarques sillonnera les routes

Si la situation le permet dans une phase ultérieure, à l’hiver 2021, Monarques ira à la rencontre de personnes vivant dans différentes régions canadiennes. Les ateliers d’écriture se dérouleront dans différentes provinces et régions ciblées avec l’aide du Comité de pilotage, nous permettant de rejoindre un ensemble significatif de vétérans, de familles de militaires et leurs proches. Pour animer les ateliers d’écriture, nous avons des ressources bilingues qui se déplaceront avec du matériel disponible dans les deux langues.

 

Calendrier

Un calendrier d’écriture détaillé et interactif sera mis à la disposition des diverses organisations locales. Nous savons déjà que plusieurs ateliers se dérouleront au Québec et en Ontario.
D’autres sont en voie de se développer ailleurs au Canada.

 

Monarques et COVID-19

Toutes les mesures de sécurité seront mises en place en ce qui concerne les rassemblements dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID-19. En aucun temps, nous ne mettrons en jeu la santé de nos équipes ni celle de la population. 

 

Aussi, toutes les activités inscrites au Calendrier tiennent rigoureusement compte des critères émis par la Santé publique en ce qui concerne les mesures de santé qui entourent les rassemblements et de celles émises par la Commission des Normes, de l’Équité, de la Santé et de la Sécurité du Travail (CNESST). 


De plus, chacune de ces activités et leurs hypothèses de déploiement seront validées de façon continue avec nos partenaires en tenant compte, toujours, des critères de Santé publique qui prévalent autant chez eux que chez nous, afin de bien harmoniser le tout.

RAPPEL : Dans le contexte de la COVID-19, si les rencontres ou les ateliers d’écriture ne pouvaient pas se tenir en présentiel, où que ce soit au Canada, tout le matériel pour réaliser le projet à distance et/ou de façon hybride a été élaboré et mis en place. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les diverses organisations pour le rendre disponible et faciliter le déroulement des écritures au moment opportun.