top of page

Un atelier de théâtre pour La Parolière


Grandir en confiance par l’expérience théâtrale : un don qui vient en appui à l’épanouissement féminin


Les 17 et 18 novembre derniers, plus de 1600 $ ont été amassés pour l’organisme Le Centre des Femmes la Parolière de Sherbrooke dans le cadre du 25e anniversaire du Théâtre des Petites Lanternes, au centre de la scène Jean-Besré. Plus de 140 spectateurs ont participé à ce don en achetant un billet. Cet argent sera investi dans un projet de théâtre qui débutera au mois de janvier 2024.





C’est avec grand enthousiasme que Christine Poulin, directrice de l’organisme, a reçu le chèque d'un montant de 1 622 $. L’argent contribuera à bonifier un atelier de théâtre s’échelonnant sur une année.

Il y a 5 ans, lorsqu’elle est arrivée en poste, elle chérissait déjà ce projet : instaurer l’initiation au théâtre afin que les femmes puissent bénéficier de la richesse de cette expérience. C’est en explorant elle-même ce médium artistique qu’elle a réalisé l’ampleur des bienfaits. « Je me revois avec ma bande d’improvisation en 1983 à l’université Laval, quand on se rencontrait, c’était comme si c'était hier. La force du groupe, c’est précieux. Tu te mets en " danger ", tu as confiance en ton équipe, ça crée des liens qui perdurent longtemps. »

Par le biais de cet atelier, les femmes sont amenées à dépasser leurs limites personnelles et à se découvrir sous d’autres facettes. Dans un esprit d’ouverture et de non-jugement, la richesse du groupe leur offre l’opportunité de développer une plus grande confiance en elles-mêmes, en plus d’explorer leur potentiel créatif. « C’est un cadeau que l’on se fait. Cela démontre qu’on est capable de prendre la parole devant un groupe, malgré la gêne. Et pour les relations interpersonnelles, cela aide beaucoup à bâtir une confiance envers les autres. »

Parmi les femmes qui se sont inscrites, certaines mentionnent qu’elles l’ont fait pour trouver une force en elles, car elles se sentent bloquées dans leur expression. D'autres ont des choses à dire. D’autres encore aimeraient être plus confiantes lorsqu’elles s’adressent à un groupe. Pour toutes ces raisons, elles espèrent pouvoir transposer leur expérience théâtrale dans leur vie quotidienne.

Les femmes auront à choisir le texte, les costumes, le décor ; elles feront partie intégrante du processus de prise de décision tout au long du processus. « Cela va demander de la détermination, mais ça va être très intéressant. Une femme souhaite déjà prendre le rôle de régisseuse et une autre veut s’occuper des costumes. » La pièce de théâtre sera présentée en décembre 2024.

Le Théâtre des Petites Lanternes est fier de contribuer à cet atelier. Offrir un espace où les femmes se rencontrent, se mobilisent, créent des liens, s’émancipent, et explorent leur potentiel rejoint la vision de la compagnie, qui vise à favoriser le mieux-être collectif en amenant l’individu à découvrir sa potentialité à travers le théâtre.





bottom of page