• Théâtre des Petites Lanternes

Comment c’est fait : le Projet Monarques

C’est jeudi le 20 août 2020 qu’a eu lieu le lancement officiel du Projet Monarques, nouvelle création qui explorera le sujet des blessures liées au stress opérationnel et post-traumatique, à la marginalisation et aux innombrables répercussions que vivent les vétérans, les familles de militaires et leurs proches.


« Si vous n’avez jamais porté les bottes, vous ne pouvez pas savoir ce que ça fait. »

Le Projet Monarques, c’est d’abord un cri du cœur qui nous est venu de vétérans et de familles de militaires pour la création d’une œuvre qui donnerait à entendre la voix d’anciens militaires, de ces hommes et de ces femmes qui peuvent aussi être nos parents, notre conjoint, nos enfants, nos amis, nos voisins et qui sont aux prises avec le trouble de stress post-traumatique.


Si certains sont diagnostiqués durant leur service, d’autres voient les symptômes n’apparaître qu’au retour, se retrouvent isolés, emmurés dans le silence, ne sachant pas comment en sortir ou refusant même leur état. Plusieurs assistent à l’éclatement de leur couple/famille. D’autres en viennent aussi à envisager le suicide comme l’unique manière de venir à bout de leur calvaire.

La démarche de création

Comment porter à la scène la parole de ceux qui se taisent en public ? Face à cet enjeu, le Théâtre des Petites Lanternes a choisi de traiter de ce sujet délicat dans l’espace public et tenter d’ouvrir le dialogue. Devant ce drame, partir d’une parole intime — la leur — pour créer une œuvre sur ce qui nous lie. Pour faire de ce sujet sensible et complexe une œuvre dramatique, le processus de création de la Grande Cueillette des Mots nous a semblé la voie artistique la plus indiquée, une démarche d’écriture à même un dialogue ouvert. Il ne s’agit pas de donner une opinion sur la pertinence de la guerre ou de l’armée, mais de créer une œuvre permettant de nous attarder à ce qui nous lie, en espérant nous comprendre un peu mieux.


Le Projet Monarques est une démarche de création bilingue qui se déroulera dans un premier temps au Québec et en Ontario. Entre janvier et avril 2021, avec la collaboration des membres du Comité de Pilotage, 800 vétérans et familles de militaires, appelés écrivants et écrivantes, seront invités à écrire de manière libre, volontaire et totalement anonyme dans les Carnets de parole lors de la mise en place d’ateliers d’écriture guidés. Le Carnet de parole est un révélateur d’histoires, de mots « bruts », de non-dits et de non-entendus, de cris du cœur et d’appels de l’âme qui deviendront la matière première de la création. C’est 5 600 pages d’écriture qui seront condensées pour retenir, parmi des milliers de phrases, ce qui va au-delà du « je » pour arriver à témoigner de l’existence humaine et faire naitre une œuvre dramatique qui donnera une voix à toutes ces paroles inspirant directement le texte, les personnages et les conceptions.


Il y a dans les Grandes Cueillettes des Mots quelque chose de plus grand que soi, une dimension sacrée. C’est une partie de l’âme humaine puisée à même les Carnets qui nous est confiée et nous, artistes, nous nous imposons le devoir de les accueillir avec respect et bienveillance et de les traiter avec discernement et sensibilité, afin de trouver le ton juste, à travers la création

« Chaque nouvelle œuvre m’invite à entrer dans des mondes que je ne connais pas et avec lesquels j’accepte de me confronter, en m’exposant à la fragilité : la mienne et celles des autres. C’est un rendez-vous avec l’inconnu, avec l’humain dans ce qu’il a de plus intime. » - Angèle Séguin, directrice artistique du Théâtre des Petites Lanternes, directrice du projet Monarques et co-autrice.


Bien d’autres étapes et d’autres infolettres viendront avant la diffusion du spectacle le 8 novembre 2022 au Centre Culturel de l’Université de Sherbrooke. Pour en apprendre plus sur le projet Monarques et ses développements nous vous invitons à visiter notre site web et facebook où, très prochainement nous vous présenterons ces hommes et ces femmes qui forment le Comité de Pilotage et les diverses équipes du Projet Monarques.





69 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • LinkedIn